Peut-on instruire nos enfants sans cours par correspondance ?

 

Bonjour,

Peut-on instruire nos enfants sans cours par correspondance ?

Est-ce possible ? Je vous dirais « Oui« .
Est-ce légal ? Oui !

Nous avons comme les professeurs et enseignants, la liberté pédagogique et d’enseignement. Loi Debré de 1959 (abrogée) et surtout article D 131-12 du Code de l’éducation.

J’ai décidé de me passer de cours par correspondance. De faire sans, pour ma fille qui contrairement à son petit frère, elle est en âge d’instruction obligatoire. Voir mon article sur la maternelle.
J’ai surtout compris le principe des cours par correspondance, sur le contenu, la trame, pour le niveau primaire. Je ne suis pas encore au niveau collège, je verrais à ce moment-là mais je pense que c’est largement possible !  Pourtant, je suis loin d’avoir suivi un cursus universitaire pour devenir enseignante et encore moins le diplôme qui va avec. J’ai juste décidé de me dépasser et d’être curieuse à bon escient.

  • Est-ce que cela me prend un temps fou et faramineux ?
  • Est-ce plus difficile que de suivre un cours préparer à l’avance ?

Je n’ai pas l’impression de perdre du temps parce que je n’ai pas de cours par correspondance. Je ne fais pas mes propres cours directement, je n’invente rien ou ne transforme pas un texte lu dans un livre ancien. J’utilise d’autres supports comme des livres et des guides pédagogiques… Les ressources ne manquent pas à domicile et les lieux pour les trouver également. Internet aide énormément. Je me sens plus flexible et plus libre ainsi !

La première année, comme beaucoup de parents qui débutent l’école à la maison, on préfère suivre un cours par correspondance. On n’y connaît strictement rien. C’est une nouvelle aventure, sur un terrain inconnu dont nous n’arrivons même pas à voir l’horizon ! Il faut l’avouer, quand on débute, c’est le brouillard. La première année, je me suis arrêtée sur les cours Ker Lann dont j’ai fait un article.

La notation, un bulletin scolaire, une facilitée ? Les rapports de l’inspecteur académique nous suffisent. J’ai remarqué une mention en fin de rapport pour cette année : Niveau CE1 acquis ». Je pense qu’en cas de retour à l’école pour ma Jade, cette mention sera utile mais uniquement lors d’un retour à l’école.

De plus, je remarque qu’il faut toujours compléter avec des cours par correspondance… Ce qui en plus des cours qui peut être une somme assez élevée, il faut des fournitures supplémentaires… Le budget devient conséquent, surtout que l’on doit se référer à certains livres pédagogiques. C’est bien pour une trame mais ensuite, on peut faire sans ! Le souci, c’est l’allocation de rentrée scolaire, nous en sommes exclus injustement. C’est pour cela que le groupe ARS pour l’IEF existe.

Je tiens particulièrement à structurer le français et les mathématiques. C’est au niveau de la primaire que les bases sont établies. Le français est une langue vivante mais qui reste une langue difficile à maîtriser par ses règles et ses exceptions. La preuve cette année, une nouvelle réforme de l’orthographe qui a fait débat. C’est une langue qui demande de la rigueur et de la discipline pour y arriver. Idem pour les mathématiques, il faut apprendre progressivement. Je n’ai pas eu cette chance en primaire, je rattrape maintenant.

Si votre enfant ne voit pas l’intérêt de cet apprentissage ou manque de motivation ? Croyez-moi, ma fille a posé la question quelques fois. Il suffit un jour, sur un jeu le plus souvent, il faut passer un niveau ! Les enfants sont impatients naturellement. Il est très frustrant de ne pas savoir la réponse de suite alors que si on a déjà la base dans un coin de sa tête, le moment venue, l’intérêt de l’apprentissage devient évident pour chacun. Il aide dans le développement de l’autonomie.

Livre Etude de la langue de La Libraire des écoles
Les guides pédagogiques
donnent la trame à suivre !

Le temps de travail à domicile est diminué de moitié qu’à l’école. Le travail le soir ne contient rarement des résumés, hormis la dictée pour le lendemain ou une strophe de poésie par semaine. Elle retient mieux en pratiquant qu’en apprenant par cœur un petit résumé sauf si la leçon est nécessaire. Les résumés nous verront ultérieurement.

Mon temps de préparation le soir ne dure pas des heures. Je sais les livres que je vais utiliser et les guides pédagogiques sont des outils qui vous donnent la trame de la méthode. Les professeurs des écoles les utilisent. Il suffit de lire et de suivre en adaptant les exercices. La lecture est compréhensible par les parents non enseignants à la base. Vous y trouvez aussi les corrigés parfois des exercices. Les guides pédagogiques sont accessibles gratuitement en format numérique selon les éditeurs. La version papier est payante. Il y a certains éditeurs qui demandent pour avoir accès aux livres pédagogiques, un numéro numen et donc l’inscription n’est réservé exclusivement aux professeurs. Le statut du parent qui instruit ses enfants n’existent pas mais ils savent notre existence. Un jour nous verrons peut-être une case à cocher pour nous.

Que faut-il choisir ? 

Le printemps est la saison des préparatifs pour la prochaine rentrée. C’est le moment de commencer à scruter les manuels. Ils sont consultables facilement sur internet chez les différents éditeurs. Il nous permet de choisir au mieux les livres… Il existe aussi des nombreux sites et un réseau de « professeur blogueur « dont les fiches sont consultables facilement.

Cette année, je me suis basée plus sur des livres pédagogiques pour son « CE1 » et notamment de la librairie des écoles. J’aime beaucoup la progression fluide et simple, les explications de même. La librairie des écoles s’inspire beaucoup de pédagogies alternatives. Par contre pour la découverte du monde, je vais plutôt chercher librement, sur le site « Manuels anciens » ou des livres d’occasion.

Ceci est un exemple, vous restez libre de choisir les méthodes qui conviennent le mieux à votre enfant ou vos enfants. N’hésitez pas à faire le tour des éditeurs spécialisés dans l’éducation : Hachette, Hatier, Retz, La librairie des écoles, …

Bon plan : Le réseau Canopé comprend un site « Kiosque Educ« , vous pouvez obtenir les livres numériques pour une somme modique, avec une licence à l’année.
Le bémol : Un partenariat est fait avec des maisons d’éditions mais la librairie des écoles n’en fait pas partie, ni Retz, bien dommage !


Pour l’étude du Français : 

Stylo plume Lamy Recommandé par le blog : Une autre école pour mes enfantsJ’utilise des copies doubles, grands carreaux de la marque « Oxford« , pour le français. Pour son âge et son apprentissage, je trouve les lignes seyes plus marquées, les repères des interlignes sont plus visibles notamment pour l’apprentissage de l’écriture.
Un stylo plume, après avoir essayé quelques plumes malgré la somme modique, j’ai essayé la marque « Lamy« . C’est robuste et il y a un guide doigt. Compter 15 € et vous pouvez utiliser uniquement les cartouches de la marque. Le bleu est pour les droitiers et le rouge pour les gauchers ou ils sont ambidexes. A vérifier lors de l’achat.
La date du jour au milieu de la première ligne et on souligne à la règle.
Cela permet à l’enfant d’apprendre à tenir une règle pour pouvoir tracer des tableaux ou plus tard la géométrie.
J’indique les parties que nous allons abordés, je laisse des espaces largement suffisant pour les exercices.

En moins d’une heure par jour c’est préparé.

Fransya : Pour revoir les sons et notamment les sons complexes. Nous avons fini, il y a 2 mois.

Livre : Picouic et Tigrelin : La Librairie des écoles
Les aventures de Picouic et Tigrelin
permettent d’aborder la Géographie
et quelques notions de sciences.

Pour la lecture, étude de textes : Picouic et Tigrelin dont nous terminons le tome 1 et nous ferons le CE2 avec le voyage en Europe à sa demande.

L’avantage que j’ai apprécié, petit à petit, nous démarrons avec une grosse écriture pour aller vers une écriture rétrécie pour permettre à l’enfant de pouvoir lire des romans sans difficulté. Les aventures d’un chat et d’un chien plaisent !

En CE2, arriver à lui faire lire en silence et surtout qu’elle comprenne ce qu’elle lit. La dernière étape, de l’apprentissage de la lecture.

Pour le CP et l’apprentissage de la lecture même, j’ai ma page « La planète des alphas« .

Pour l’étude des textes : je pense que de lire un roman, une bande dessinée ou même un manga comme « Chi », lui permet de voir les différentes lectures qui se proposent à elle.

L’écriture : A son niveau et même tous le long de la primaire, faire un peu d’écriture est importante. Le graphisme met des années à se mettre en place pour un enfant.

Les 2 écritures ne sont pas à négliger. L’écriture en bois ou bâton est souvent étudiée en fin de maternelle, notamment par le commencement par des traits horizontaux et verticaux pour ensuite faire des boucles au préalable et ensuite les courbes qui vont aider à préparer l’enfant vers l’écriture cursive. L’enfant apprend souvent à écrire son prénom en bois, elle est très utile aussi pour remplir ensuite des documents administratifs. L’écriture cursive permet d’avoir une jolie écriture manuscrite notamment pour des lettres quoique de nos jours, le mailing et l’ordinateur remplacent ce type d’écriture mais reste important dans l’apprentissage. 

Voici un exemple de présentation sur une copie :

  • une lettre minuscule,
  • une lettre Majuscule,
  • un mot
  • une phrase.

Dans les niveaux supérieurs, on peut laisser l’entraînement d’un mot et d’une phrase (occasion d’introduire l’instruction civique indirectement).

Grammaire  : Un exercice (Livre de Grammaire (CE1/CE2)). Il y a un code couleur entre le CE1 et le CE2.

Etude de la langue (orthographe, grammaire, conjugaison, écrit). Mise en place après Fransya. Cela fait de la révision tout en approfondissant les connaissances.

Peut-on instruire nos enfants sans cours par correspondance ?Conjugaison (on peut l’étudier dans les 2 autres précédemment et ensuite demander à l’enfant de conjuguer un verbe et citer son groupe). J’ai aussi utilisé une activité Montessori et elle a appris à utiliser le Bescherelle comme le dictionnaire.

Dictée : La bonne méthode de Dictée (Les mots sont appris la veille : l’enfant lit le mot, ensuite épelle et écrit sur une ardoise sans regarder le livre). La dictée n’est pas hebdomadaire mais quasi quotidienne !

La production de l’écrit (Rédaction, résumé, …) : 
Nous terminons pour amener à la production de l’écrit. Jade ayant un peu de mal, c’est le conseil de l’inspecteur lors du dernier contrôle : Lui faire écrire une phrase libre et ensuite 2 phrases pour augmenter avec des consignes…. Conseil de mon inspecteur lors du dernier contrôle pour faire aimer l’écrit.
On y travaille mais ce n’est pas gagné avec Jade. Elle raye la mention même pour une ligne ! Peut-être en septembre ? Les rédactions attendront…

La poésie : Une par semaine est l’idéale. Voici un petit site « Bla-Bla-Cycle3 »qui vous permettront de trouver des poésies par progression des difficultés. Un petit cahier dessin (un côté écrit et l’autre page dessin). L’enfant peut dessiner ce qu’il comprend de la poésie.
Vous avez dans ma page de ressources Web, d’autres sites qui existent en poésie.

 

Mathématiques : 

 

Méthode Singapour de La Libraire des écoles.
Prenez de préférence la méthode
« non conforme à la nouvelle
réforme »

Méthode Singapour. Pourquoi l’éditeur veut, au bien des regrets des parents qui font l’I.E.F, devenir conforme à la réforme de l’Education Nationale ? Une si chouette méthode, qui préfère niveler par le bas pour le CP pour l’instant, plutôt que de rester de niveler par le haut. J’essayerai d’avoir l’ancienne méthode pour les niveaux suivants, si ceux-ci deviendraient conformes à la nouvelle réforme. Heureusement j’ai déjà le CP intact pour mon fils. C’est d’ailleurs la force de La Librairie des écoles, ne pas s’inspirer de la nouvelle réforme mais des pédagogies alternatives, normalement !

J’ai également beaucoup de choses, notamment la construction des serpents, étiquettes etc… et des réglettes cuisenaires pour compléter.

On commence par expliquer la leçon, le guide pédagogique et le manuel de cours sont utiles. Parfois il propose des jeux, je ne l’ai fait pas tous, ils sont surtout prévus pour une classe entière. Vous pouvez essayer si vous êtes une famille nombreuse, réunir en groupe vos enfants pour un jeu.
Ensuite le manuel de cours, on s’entraîne oralement ou avec l’aide de l’ardoise.
Je photocopie l’exercice du cahier où elle fait en autonomie.

Temps : 20 min en moyenne pour faire la leçon +Exercices, 10 min pour lire la leçon !

Besoin d’apprendre par cœur les tables ? Ici, pas besoin, les tables sont sues petit à petit, du moment que l’on a compris le principe.

La découverte du Monde (Histoire, Géographie, Sciences, ….) : 

 
C’est de l’informel énormément pour cette année. Impossible de vous estimer un temps de préparation.

L’histoire hormis de commencer à lui faire comprendre le déroulement du temps et avoir une bonne orientation spacio-temporel, sinon attendez pour aborder la matière…

On peut compléter aussi par un petit texte à faire lire à l’enfant de lecture sur un thème précis de façon hebdomadaire.

Histoire : 

Livre Questions-Réponses 6/9 ans
Il était une fois l’homme ou les découvertes dont j’ai la collection complète. De très bons livres d’histoire existent sur Manuels anciens et gratuitement.

On commence par les origines jusqu’à nos jours.
D’ailleurs l’étude des 5 grandes leçons de Montessori est à notre programme, sachant que vous pouvez retrouver en 2 articles, les 3 premières leçons.

Vous pouvez retrouver le même style de textes dans la collection de livres : 6/9 ans Questions – Réponses. Livres que vous trouverez sûrement d’occasions.

Géographie  : en « life » et en « live ». J’ai un planisphère et un globe, des cartes nomenclatures Montessori. Cela fait très bien l’affaire. J’aimerais voyager et nous espérons à l’avenir. Les aventures de Picouic et Tigrelin aident sur ce point car ils traversent la France d’un bout à l’autre. Donc l’étude des rivières, fleuves, mers et océans qui bordent la France ; étude du circuit de l’eau, se repérer, la nuit et le jour, les montagnes, la différence entre ville et campagne…. Indirectement c’est vu. Elle connaît les pays, les océans car elle a eu une curiosité naturelle qui s’est éveillée à ce moment-là.
Vous retrouverez des fichiers à télécharger dans le menu déroulant au-dessus.

Livre de sciencesSciences :  soit nous faisons des expériences ou dans la nature, quand nous le pouvons, mais déjà la chaine Piwi+ informe de petits trucs. Idem, pour la biologie : Il était une fois la vie (collection film et livres au complet). Et puis ancienne secrétaire médicale, je pense que je peux largement l’aider sur ce plan. Nous avons fait aussi un atelier l’année dernière sur le système solaire.
Le site Manuel ancien pour « leçons de choses » par exemple pour des livres un peu plus explicatives et de jolis résumés.

Langue(s) étrangère(s) : Anglais chez nous !  Elle peut également étudier d’autres langues. Pour l’instant, elle étudie l’anglais principalement dans une structure mais pour septembre cela changera. Jade souhaite faire une pause pour vraiment apprendre à lire et écrire en anglais, quoique inconsciemment, elle est bilingue. Elle nous a fait une démonstration, en lisant et traduit une carte postale venue de Finlande par le site Postcrossing. Cette anecdote nous restera gravée, car ce jour-là, c’était le jour du contrôle académique et nous faisions un peu de rangement dans la salle d’instruction.

Informatique : Ca va, elle maîtrise. Nous avons trouvé des trucs et astuces pour apprendre le codage informatique. Elle s’est déjà utilisé un moteur de recherche, elle a même trouvé un site de jeu seule : Jeu.fr

Arts et musique : Elle est inscrite au conservatoire et à l’école de dessin. L’année dernière, elle a même pu faire un atelier et visiter une crypte. Et certains musées proposent des ateliers pendant les vacances scolaires, cela permet de comprendre l’histoire, l’art etc…

L’école de dessin font aussi des cours sur l’histoire de l’art en parlant des impressionnistes, des sculpteurs…

Pour mon fils, je ferais un article prochainement sur la musique.

Instruction civique et morale : La vie de tous les jours nous en offre largement l’occasion.
Se balader dans la rue, prendre la voiture, faire des courses, se tenir correctement et respecter un règlement intérieur au conservatoire ou à l’école de dessin par exemple. A la bibliothèque, respecter le silence si d’autres travaillent. Utiliser le téléphone. L’emmener avec nous lors d’un vote. Apprendre à ne pas interrompre…

Le catéchisme: Je n’en fais pas ou très peu. Nous avons évoqué effectivement les religions lors des attentats mais mes enfants sont athées. Je ne vois pas l’intérêt moral et éducatif par le bief d’une religion.  Nous n’allons jamais à l’église, ni de prière. Ma fille a déjà assisté à des cérémonies religieuses puisqu’elle était scolarisée dans une école catholique privée, elle connait la messe. Si la connaissance des religions doit se faire, cela se fera avec les cours d’Histoire mais sans insistance sur ce point.