Le contrôle académique du vendredi 13 !

Bonjour,

Voilà c’est fait. C’était charmant et envoûtant. Non je plaisante.

C’est notre 3ème contrôle académique qui est tombé cette année un vendredi 13… Cela valait humour et un petit billet…

Entre chat noir, échelle et situations inédites… De toute façon aujourd’hui, ce n’était pas un jour banal…. J’ai sorti mon porte bonheur : « Médecine ». Pourtant si discrète, c’était son jour !

J’avais reçu au départ notre convocation 3 mois à l’avance pour lundi 9 janvier. (Déjà j’avais bien rigolé quand j’ai reçu).Seulement la semaine dernière, appel de l’inspecteur pour décaler le contrôle au vendredi.(c’est bizarre mais mon instinct me le disait au fond de moi un petit décalage de date). Qui cette année est le 13ème jour du mois de janvier… C’était pour ma pomme, histoire de rire.

En rigolant, on va faire attention au chat noir… Oups j’ai un chat noir qui justement ne sait pas gêner de passer entre les jambes de celui-ci, la coquine. (oui c’est une femelle).

 

Médecine.jpg
« Médecine » très craintive (elle a toujours été) mais c’est mon chat noir du jour.

Je n’ai pas demandé une seconde convocation écrite pour celui-ci, inutile dans mon cas car depuis le départ mes contrôles sont respectueux. Et pourquoi reporter de plusieurs semaines, si on peut être tranquille ensuite ?

Comme chaque année, Jade ne s’oppose pas aux exercices. Je n’y vois pas d’objection également car ma fille a 8 ans, 35 min de concentration. Nickel ! Le conseiller pédagogique n’a pas relevé de difficultés particulières hormis un petit problème d’analyse grammaticale. Rien de méchant à son âge. Elle n’a pas été noté, ni évalué avec au finale, aucune obligation de résultat pour continuer ou pas l’instruction à domicile. Je le précise car se ne sont que des exercices. Elle n’a fait que s’exercer !

Pour vous donner un ordre d’idée d’une échelle de temps de concentration possible et aussi par mon expérience des contrôles :

  • 6 ans : 15-20 min
  • 7 ans : 25-30 min
  • 8 ans : 35-40 min
  • etc…

En augmentant environ de 10 min par an, le temps pour avoir en tête une échelle variable de temps possible.

Mon inspecteur a beaucoup insisté sur la liberté d’enseignement dont nous jouissons, liberté de choisir nos méthodes.

Situation cocasse (car j’en ai une au minimum, chaque année ) :

Elle est venue de William, qui très enthousiaste de voir l’inspecteur, lui a fait :

Un câlin ?!

Et fait un câlin à l’inspecteur de quelques secondes. Il a tenté le coup « j’amadoue l’inspecteur »… William a développé un sens commercial personnel ?

Ensuite, William a fait un beau dessin car il voulait aussi participer à sa manière. Il n’est pas encore en obligation scolaire (5 ans et demi) mais bon il a compris que c’était un jour important. L’inspecteur n’a pas embarqué le dessin, c’était juste pour détourner et calmer William qui voulait carrément accaparé l’inspecteur en permanence…

Il a surnommé l’inspecteur : « Papy » car tous les hommes avec un peu de cheveux blancs sont des papys dans le cadre de sa reconnaissance des autres. Sur ce dernier, il n’a pas trop capté.

Nous étions 3, mon mari (qui a posé sa journée), moi et Jade pour le contrôle. William a côté, libre normalement de s’occuper comme il souhaite.

Personnellement, la publication du décret, ne change en rien car j’étais déjà dans ce type de configuration de modalités de contrôle.

Pourquoi mon mari est présent ? Déjà en tant qu’époux, il a aussi autorité parentale sur les enfants et donc une responsabilité dans les décisions éducatives des enfants. La loi sur les contrôles ne précisent pas que c’est la personne qui fait l’instruction qui est elle seule est contrôlée avec les savoirs de l’enfant. Ce sont les parents ou les personnes responsables de l’enfant, sauf en cas de séparation des parents, c’est l’un des parents. C’est vrai que quand le conjoint travaille, savoir si l’employeur doit accorder ou pas la journée de congé ? J’avoue que normalement il doit l’accorder car on répond à la loi (art. L 131-10 du Code de l’éducation), maintenant côté Code du travail, il n’y a rien. C’est un vide juridique.

On a eu l’entretien, nous avons discuté effectivement des méthodes et supports que nous utilisons et surtout le pourquoi. Le but de l’utilisation des supports.

Nous avons discuté aussi des difficultés du quotidien et pourquoi nous continuons la scolarisation à domicile. Jade étant bonne vivante, elle reste têtue et défiante envers les adultes qu’elle rencontre, malgré qu’elle se calme. De plus Jade a déjà exprimé son souhait notamment lors du dernier contrôle, de ne plus vouloir retourner à l’école et de passer des examens plus tard, tout en continuant l’instruction à la maison. Personnellement, je ne la vois pas non plus retourner à l’école et son frère encore moins.

Seconde situation sympathique :

On voit le soutien moral des hommes quand l’inspecteur pose la question :

_Qui est fort têtu à la maison ?
Et que mon mari  me montre à l’inspecteur comme étant coupable et sur la pointe de l’humour.
J’ai fait de la tête : « oui, je suis plus que têtue, je suis déterminée même ! J’aime être têtue même… »

Je note une chose, ils ne sont vraiment pas là pour rescolariser l’enfant à tout prix mais vraiment dans les intérêts de l’enfant et de nous conseiller si besoin.

Mon inspecteur m’a précisé de mettre beaucoup les connaissances de Jade en situation réelle.

C’est vrai que nous faisons peu d’expériences ou de lapbooks. Pour les expériences, malheureusement nous avons acheté deux jeux d’expériences qui n’ont jamais bien fonctionné, celui avec la transformation de l’eau (filtre disparu) et celui des fourmis (les graines n’ont jamais germé et le gel a moisi) de la gamme « Sciences et Jeu » de Clementoni.

Sinon mon mari qui est mon remplaçant parfois, fait de l’informatique. Il guide Jade dans l’apprentissage du codage et programmation informatique avec « Scratch ». On a montré le site et d’ailleurs il nous a demandé de lui donner le nom du site car il est bien.  Il écoute et accompagne également Jade en musique (la contrebasse).

Jade s’est exercée surtout en français, maths et anglais. Elle impressionne toujours pas sa lecture. Acquis depuis deux ans déjà. Elle a fait une courte dictée et elle a fait très peu de fautes (une broutille (une seule faute)),  elle a insisté apparemment à faire absolument des multiplications et montrer qu’elle connaît (très bien). Géométrie c’est bon. Un souci sur une soustraction mais c’est difficile d’apprécier sur un exemple.

L’histoire, la géographie et les sciences n’est pas la priorité en primaire. L’enfant doit à son âge faire des expériences, s’amuser, se repérer dans l’espace et son environnement. Cela l’aidera ensuite pour voir en profondeur ses matières vers l’âge d’être en secondaire.

On l’a dit que Jade commence à s’intéresser aux drapeaux et les pays, les sciences regarde « Ce n’est pas sorcier » et l’histoire connaît un peu la période de Napoléon. Nous avons aussi souligné que Jade sait lire les chiffres romains.

J’utilise Montessori en support arrière des apprentissages, disons quand Jade a des difficultés.

Mon inspecteur connaît très bien les méthodes d’apprentissages diverses et variées qui sont utilisées par les familles. Il connaît aussi les différentes difficultés, handicap des enfants. Nous avons émis le souhait de faire le test de précocité chez Jade mais l’inspecteur étant un spécialiste avec le conseiller pédagogique dans ce domaine, ne pense qu’elle rentre dans la précocité. Bon bonne nouvelle j’évite 150 € et plus chez un psy. J’hésitais mais je n’hésite plus ! Ils ont dit que ma miss avait un très bon niveau et homogène et n’ont pas relevé de spécificités qui pourraient démontrer un HP ou précocité particulière.

Nous avons discuté de William qu’il faut anticiper dès maintenant par son autisme.

Il nous rassure, William par son ouverture vers l’inspecteur (câlin, un câlin…), car cela permettra l’année prochaine d’éviter une crise ou une impossibilité d’un bon déroulement de contrôle. Ils viendront avec un conseiller ou conseillère pédagogique spécialisé(e) dans l’handicap et particulièrement l’autisme. Je risque aussi d’avoir deux jours différents de contrôle, un pour William, un pour Jade. Ah zut ! J’aimerais le même jour. 2 Conseillers pédagogiques avec l’inspecteur, ce n’est pas grave.

Le contrôle est très positif (en attente du rapport). En partant, il a dit que c’était très bon donc à l’année prochaine. Le conseiller pédagogique valide son cycle 2. (Et oui si on la repositionne en niveau scolaire, elle devrait être en CE2).

Comme vous le savez je n’utilise plus de cours par correspondance pour ma seconde année, je préfère les manuels et m’adapter dans les différentes méthodes d’apprentissages, une façon plus libre pour aborder les apprentissages à mi-chemin entre formel et informel (on n’appelle cela le ownschooling).

Comme vous pouvez le lire, tous les inspecteurs ne préfèrent pas absolument les cours par correspondance et peuvent être informés des différentes méthodes qu’utilisent les parents pratiquant l’instruction à domicile.

Comme quoi on peut très bien réussir et avoir de très bons contrôles académiques sans cours par correspondance. D’ailleurs personnellement je préfère sans !

Objectif pour cette année (qui était déjà dans un coin de ma tête à la base) :

  • Faire des expériences (avec plus de marmites et de potions)
  • Faire plus de mises en situation réelle (seulement des kangourous à l’expté
  • Créer des lapbooks (site Carpediem)

 

Quelques conseils pour appréhender cette journée :

  • Comme je l’ai dit dans un ancien post, préparer cette journée est incontournable. Un contrôle académique se prépare déjà à la base.
  • On nettoie son intérieur.
  • Je ne suis pas à fond sur le programme scolaire et je ne compte pas non en faire une fixette, ni l’apprendre par coeur. Je regarde de temps en temps dans l’année (à vrai dire 1 ou 2 fois par an, pas plus), les acquis point dans l’année car j’estime que c’est à l’inspecteur de faire la transposition. En plus cela change tout le temps selon le ou la Ministre en place…
  • Je prépare les cours etc… dans une pochette, les livres en tas devant pour en discuter.
  • Le matériel pour ma fille : stylos, matériel(s) si besoin (équerre, compas, règle pour la géométrie par exemples, boulier si besoin pour le calcul et autres…)

 

  • IMG_20170113_112742.jpg

Notre salle d’instruction avant contrôle. Livres prêts, matériels à disposition….

2 commentaires sur « Le contrôle académique du vendredi 13 ! »

  1. Merci de partager ton expérience d’un contrôle agréable et positif qui démontre bien que les cours par correspondance restent un choix pédagogique et aucunement un passage obligatoire pour une instruction réussi, même aux yeux des inspecteurs. Ton témoignage nous montre bien que l’instruction en famille peut se vivre de différentes façons et que les inspecteurs n’en sont pas moins attentifs et objectifs sur la qualité de l’instruction 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour,
    Je suis d’accord avec toi , nous abandonnerons dès l’an prochain les CPC (année 2 d’IEF).
    Ici c’était le 12 (donc Jeudi dernier) l’inspection, et comme toi ménage, préparation mais pas non plus stage intensif .
    Et çà s’est plutôt bien passé!
    Martine42

    J'aime

Les commentaires sont fermés.