D’une abeille à une ruche : Buzz !

Bonjour,

Depuis quelques jours, par le bief de ma page Facebook. Je fais le « Buzz ».

J’ai posté une vidéo qui suscite la controverse : Ecrans et enfants, comment les préserver ?  Reportage très intéressant, passé dans un journal télévisé du soir.

Voici la vidéo qui suscite le débat :

//www.tf1.fr/embedframe/172329chuPP3r13469166
Au départ je l’avais mise, sur ma page, pour la sauvegarder et que le sujet m’intéressait, piquer par ma curiosité. Ma page étant publique, les personnes souhaitant la visionner,  soient libre d’y avoir accès. Sans imaginer une seule seconde la suite qui allait faire : le Buzz ! En général, je ne dépasse pas les 100 vues, voire un reportage qui a dépassé les 1000 vues (sur l’école à la maison).

D’une abeille, elle est devenue une ruche !

Pourquoi elle suscite la controverse et qu’est-ce que mon avis là-dessus ? 

La vidéo suscite la controverse. Dans le reportage, les journalistes sont allés chercher un médecin : « Dr Ducanda » qui a monté un collectif sur les ravages que pouvaient provoquer les écrans chez les très jeunes enfants et elle parle : « d’autisme virtuel ».

Je fais bien la distinction entre le vrai autisme et l’autisme virtuel, je suis très claire là-dessus, dans ma tête :

  • Le vrai autisme : on peut bannir les écrans, les troubles resteront. Dans ce cas, il est évident de consulter.  Et je rappelle sur ce point que l’on ne guérit pas de l’autisme.
  • L’autisme virtuel dont il est question dans le reportage et le message du Dr Ducanda (qu’il faut vraiment prendre avec des pincettes) est que si vous exposez vos enfants trop longtemps sur des écrans, surtout chez les jeunes, des enfants peuvent développer des troubles similaire à l’autisme ! (Similaire ne veut pas dire qu’il provoque l’autisme, le vrai ! Deux choses différentes).

TV Lobotomie image

Je crois à la nocivité des écrans chez les enfants (ce qui ne fut pas toujours le cas) et notamment après la lecture du livre « TV Lobotomie » de chez Michel Desmurget, en s’appuyant sur de nombreuses études scientifiques, en mettant en lumière une corrélation avec d’autre études sur la drogue, l’alcool, l’échec scolaire… 

Pourquoi je laisse ma vidéo en place ? 

Si chacun est libre d’y croire ou pas ou de se forger sa propre opinion (la liberté de conscience et de pensée) merci ! Cela reste MA page et je n’ai pas à subir quelques pressions qu’il soit sur ce point ou de suppression parce que votre opinion est différente de la mienne.

Chaque vidéo partagée :  soit sur ma chaîne youtube, soit sur Facebook laisse le débat ouvert pour les personnes. C’est un peu ma bibliothèque  ! Parfois la chaîne ne rediffuse pas ou alors je ne trouve pas sur l’INA. C’est ma façon de fonctionner.

J’ai des vidéos sur « l’école à la maison », ce sujet fait débat aussi dans la société. Tout autant que les végans, les vaccins,l’allaitement… ce n’est pas pour autant que je demande à ces gens qui sont libres de poster des vidéos sur des sujets qui les intéressent mais n’ayant pas le même avis que moi, que je leur demande de retirer leurs vidéos pour autant !

Bien sûr je retire les injures et grossièretés et les messages en sms qui sont incompréhensibles. Au regard des statistiques, difficile de suivre ( 15000 partages, + 1,2 million de personnes atteintes et cela augmente d’heure en heure, 700 commentaires).

Mon avis : Si vous avez par contre un souci avec le message du Dr Ducanda ? C’est peut-être vers son collectif  et elle, qui est la porte-parole, qu’il faut vous tourner ?!  Pas vers moi ! C’est son collectif qui doit vous apporter les réponses à vos questions, notamment sur quelles études scientifiques, elle et son collectif s’appuie.

Je suis d’accord sur la nocivité des écrans pour les jeunes enfants et ne pas les laisser regarder des heures… ils sont besoins de créativité, de jouer et pas uniquement sur écran mais avec des petits personnages, dans le parc,… comme leurs cerveaux ont besoin aussi d’apprendre à s’ennuyer, à se poser.

Maintenant je suis bien consciente que le vrai autisme est un handicap réel, qui ne se guérit pas et je n’encourage pas, par la diffusion de cette vidéo à faire croire que le mystère de l’autisme va se résoudre avec le sans écran. Bien loin de moi.

On peut me promettre bien des méthodes de guérison, non je n’y crois pas et de toute façon, aujourd’hui :

  • oui j’ai un fils handicapé,
  • oui un fils autiste,
  • oui un fils qui suit son instruction à domicile par choix
  • oui je suis une maman qui apprend tous les jours sur l’autisme et mon chemin d’apprentissage est long mais quand il s’agit du domaine médical, j’ai toujours « ? » dans ma tête et je reste toujours sur la réserve car par mon ancien métier, j’ai appris que la médecine n’est pas une science exacte !

Et alors, la vie continue…. On fait le nécessaire à la maison et en lien avec des professionnels sur ce point pour son épanouissement et que mon fils devienne si possible un futur adulte autonome, épanouie et intégré dans la société, en faisant le métier qu’il aime.

calligraphy-2658504_640

Je vous remercie (même si je reste impressionnée et surprise) de vos j’aime sur ma page (3600 et plus, ce soir on dépasse les 5000 ? « Petit défi internaute »). Les partages de la vidéo qui m’ont surprise et maintenant vous découvrez d’autres sur le thème  « l’école à la maison », au final, ce « Buzz » reste utile.

Je vous invite à continuer à découvrir l’école est la maison, comment on peut faire ? Pourquoi un jour les parents décident d’instruire à domicile ?

A bientôt !

PS : Dans la journée (dès que j’ai eu un temps pour moi), j’ai pu visionner cette vidéo du Dr Ducanda :

Au visionnage de cette vidéo, jamais ce médecin ne parle que les écrans provoquent l’autisme, le vrai, comme j’ai pu malheureusement le lire dans les commentaires ou même interpellée en mp. Elle donne même des conseils de bon sens pour les parents. Laisser 6 à 12h par jour, oui c’est de la défaillance pure de la part des parents. Les parents dans ce cadre sont responsables. Donc mon Buzz sera utile.

Effectivement si on pouvait juste ne pas mettre d’écran (TV, ordinateur, tablette ou smartphone ou autres…) pendant 1 mois et observer son enfant, jouer avec son enfant, le laisser explorer la vie et voir ensuite si, les symptômes diminuent fortement,  cela pourrait éviter inutilement un diagnostic de l’autisme. Il est évident que si les symptômes de l’autisme persistent, au-delà de 1 mois, il faut consulter le plus rapidement possible pour une prise en charge de l’enfant.

En sachant que les structures et les attentes pour les diagnostics sont longues, cela pourrait de désengorger les centres de diagnostics et les spécialistes pour laisser la place à des enfants qui sont vraiment dans le besoin d’une prise en charge.

A lire aussi : 

 

Publicités

9 commentaires sur « D’une abeille à une ruche : Buzz ! »

  1. Bonjour
    Mon fils, 18 ans a commencé à regarder les écrans depuis l’age de 03 ans.
    Il est devenu un accroc de la TV et de tout ce qui est informatique.
    Il a appris la langue Allemande en regardant les programmes pour enfants et jeunes de la télé Allemande.
    Il possède un diplome et un niveau très élevé en Allemand.
    He peux mettre mon histoire et mon expérience à votre disposition pour toute fin utile.

  2. Je ne vois rien d’extravagant dans votre post et la vidéo.
    Par contre il serait bon de revoir les nombreuses fautes d’orthographe et de syntaxe de votre texte. À mon sens, elles desservent votre propos.
    Amicalement

    1. Merci de me signaler les fautes. Quelques corrections ont été effectuées mais, ayant une vie familiale bourdonnante derrière l’écran, au bout d’un moment et à force de se relire, difficile de repérer les fautes ! Veuillez m’en excuser. A l’avenir, je vais essayer de faire plus attention. Cordialement,

  3. Mon enfant a déclenché un autisme virtuel a 18 mois et il aura mis 8 mois à se réveiller … nous avons pensé à l autisme à la dépression a tout sauf à ca et pourtant Il a passé bcp trop de temps devant des tablettes et smartphones pour différentes raisons et à l’arrêt de ses tueurs de cerveaux tout à changer doucement … bcp de témoignages me parviennent par le pediatre et par internet Je ne suis pas seule et c’est très inquiétant pour le futur de nos bébés tablettes …

Les commentaires sont fermés.