Passer des examens quand on suit une instruction à domicile, est-ce possible ?

Bonjour,

« Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et d’autres font que ça arrive.  » Michael Jordan

 

Ma fille vient de réussir son premier examen à 10 ans et demi. Ce n’est pas encore le brevet des collèges ou le baccalauréat mais de musique. Elle vient de valider son cycle 1, au conservatoire, au bout de 4 années (déjà) de formation musicale, qui comprenait plusieurs épreuves :

  • Une épreuve écrite de solfège
  • Une épreuve orale de chant et de solfège devant un jury.
  • Une épreuve d’instrument devant un jury rigoureux de professionnel (et collectif ou orchestre en point continue tout le long de l’année).

C’est une bonne expérience pour la suite et son avenir. Le fait d’avoir réussit cet examen, lui permet de gagner en confiance en elle et d’être plus confiante plus tard pour par exemple le brevet des collèges. Cela l’a préparé indirectement à gérer son stress lors de ces épreuves (et elle a su très bien gérer), surtout que certains de ces camarades ne l’ont pas eu.

Oui car contrairement à certaines idées reçues, les enfants qui sont instruits en famille ne sont pas inaptes à faire quoique ce soit. Bien au contraire, ils peuvent passer des examens au même titre que leurs camarades qui suivent leur instruction dans un établissement scolaire. Ma fille a d’autres ambitions que devenir musicienne mais c’est toujours une corde à son arc(het) dans le cadre de son instruction. De plus, elle ne faisait pas que cela toute la journée, parfois il fallait la motiver car certains jours, sa contrebasse restait dans sa pochette.

A la différence, que les enfants instruits en famille se présentent aux examens d’Etat en candidat libre avec des modalités différentes. Par exemple, les points continus n’existent pas pour les candidats libres.

Conseil : Penser à contacter le rectorat dès la rentrée de septembre pour s’informer de quand on inscrit l’enfant à l’examen d’Etat pour juin de l’année scolaire en cours.

Comme tout examen, il faut se préparer, s’entraîner sur un temps long mais le travail paye. (Et les parents qui motivent derrière jouent aussi un rôle important).

En septembre, ma miss rentrera en cycle 2 et peut être, pourra-t-elle jouer d’un second instrument sauf si à la rentrée elle décidera d’un autre choix scolaire ? Elle a laissé un choix :

  • Violon
  • Harpe (alors déjà la contrebasse c’est un gros bébé (comme on dit ici car on doit la prendre comme si on lui faisait un gros câlin et c’est beaucoup plus imposant qu’un violoncelle) mais la harpe, je n’ose imaginer dans l’appartement et comment en louer un). Cela va être une partie comique.
  • Flûte traversière

On verra prochainement dans la suite de nos aventures !