Comment arriver à limiter le temps d’écran chez nos enfants ?

Coucou,

Avec cet article, je ne vais pas devenir la super copine de vos enfants. Ils vont me détester, me maudire et pour cause, je vais vous donner quelques astuces pour contrôles les écrans de vos enfants.

Ma miss vient de rentrer dans la pré-adolescence. Caractère amplifié, gestion des émotions, respect d’autrui notamment des parents. Ce n’est pas un long fleuve tranquille au quotidien. Et l’auto-gestion est complexe, son cerveau n’est pas encore mâture ! Chaque chose en son temps. Ici on ne s’oppose pas aux écrans mais on veut une maîtrise progressive. Surtout que nous sommes une famille connectée.

Elle est « gameuse » comme beaucoup de jeunes de son âge. PC, consoles ou bien smartphone, elle a de quoi… Pendant un temps (long) j’ai cherché un contrôle parental qui implique le temps d’écran, tout en laissant l’amplitude suffisante de l’utilisation de toutes les applications nécessaires. Il existe des applis mais je trouve que cela ne me convenait pas.

Selon la plateforme que votre enfant utilise, le contrôle parental le plus efficace diffère.

Je vais vous donner quelques astuces pour protéger votre enfant sur internet mais aussi sur le temps d’écran (sachant qu’il n’y a rien d’infaillible) :

Mes enfants ont un compte mail et profil personnalisé chacun (un plus à faire en amont).

Je vous préviens, crise assurée dès qu’il va comprendre que papa, maman contrôlent les choses. (Prévoir bouchons d’oreilles et/ou casque anti-bruit à porter de main). On privilégie le dialogue plutôt.

 

  1. Windows Launcher

Ce contrôle parental se gère directement depuis le pc ou une appli « Microsoft Launcher » à installer directement sur les smartphones (« android » uniquement et Windows 10) des parents ainsi que sur celle des enfants.

Vous pouvez gérer le temps d’écran avec les heures de début, la consultation web, rapport du temps d’écran, etc…

Attention : L’appli n’est pas infaillible car il y a une petite astuce pour déverrouiller ce contrôle parental, si l’enfant est malin.

Si votre enfant a son compte personnel, sur pc vous pouvez aussi gérer son profil « pc » et permettre de verouiller et déverouiller son profil.

Ce contrôle parental, je le trouve plus pratique pour gérer le profil « pc » que smartphone.

L’enfant va à ses loisirs seul ? Très pratique avec la gestion de la localisation. Cela permet de savoir si l’enfant est bien là où il doit être (sachant que l’adresse de géolocalisation est variable à quelques mètres près).

Vous pourrez également gérer la console « Xbox ».

Ce que j’adore : C’est chacun son profil « Windows » sur un même pc et je vois les applis qu’elle utilise avec le temps passé dessus.

Plus d’info ici : Votre compte Microsoft

2. Family Link

C’est le contrôle parental de « google », il va surtout être pratique pour la gestion des smartphones, en complément de « Windows Launcher ».

On installe les applis « Family Link parental » sur les smartphone des parents et « Family link pour les enfants et les adolescents » sur le smartphone des parents.

On paramètre assez facilement.

L’appli est également équipée d’une géolocalisation.

Ce que j’adore : Verrouiller et déverrouiller d’une seule touche ! Idem pour les autorisations. Si elle télécharge une appli, je suis au courant immédiatement et je peux bloquer l’autorisation si besoin.

Petit bémol : Si vous utilisez des tablettes virtuelles avec les logiciels type « Nox player » ou « MEmu« . Je vous conseille d’utiliser « Nox player » car Family link empêche l’utilisation optimale avec « MEmu ». Le hic c’est que « Nox » contient des jeux imposés gratuits.

Plus d’info : https://polaroid.tech/fr/blog/family-link-comment-marche-le-controle-parental-de-google-n88

3. Je protège le contenu des sites Web notamment pour adultes

J’utilise énormément « google » pour son côté pratique. Sur le moteur de recherche google vous pouvez mettre en place le « mode restreint » qui est en bas de page lors d’une recherche et permet à votre enfant d’être protéger de certains contenus.

Faîtes de même sur Youtube. 

Plus d’info : Activer ou désactiver le mode restreint

Petit conseil : On ne regarde pas de contenu « adultes » sur des supports utilisés par les enfants, on ne laisse pas ses profils accessibles aux enfants et il existe dans quasi tous les moteurs de recherche, un mode de « navigation privée ». Cette semaine sur France 2, une soirée fut consacrée à la pornographie chez les jeunes (dès la maternelle !). Voir le replay

Un petit plus : avec l’extension google chrome « Vidéo blocker » cela permet de bloquer par mots clefs ou la chaine, l’accès de l’enfant sur certains contenus.

Avec le contrôle parental Windows Launcher, on proposera d’utiliser « Bing », le moteur de recherche de Microsoft. Rien n’interdit d’intégrer Bing dans google.

4. Protéger les achats sur les différentes plateformes « store ».

« Google store » ou « Windows store » si vous n’avez pas créer une bibliothèque familiale avec protection des achats d’applis par l’enfant, faites le !

Dashlane permet aussi de protéger ce type de contenu en plus des mots de passe. (cf voir la rubrique parrainage)

Plus d’info : Utiliser la bibliothèque famille de Google Play

5. Jeux vidéos et consoles

Super défaillance pour Nintendo sur la console Wii et Nintendo 2 et 3 DS. Ancienne console, le contrôle parental est vraiment minimaliste et ne protège pas du temps d’écran. On a un contrôle pour d’éventuels achats.

Par contre la « Nintendo Switch », plus moderne,vous pouvez télécharger l’appli « Switch » sur votre smartphone et ainsi gérer son temps d’écran, rallonger ou pas…

Attention il faut un profil Nintendo avec un profil parent derrière. Pour utiliser l’appli pour discuter avec les amis, l’enfant doit avoir 13 ans !

6. Apple (Ipad, iphone)

Apple ne fonctionne pas sous ‘android’ mais on parle « IOS ». Si vous avez une tablette « ipad », le contrôle parental est intégré dans les paramètres.

*Depuis une mise à jour récente du système, le contrôle parental est de meilleur garantie.

Si avant l’interface à code d’entrée, l’enfant par le bief des touches tactiles (touche 9 3 fois et 1 fois 6 puis 9 1 fois) l’enfant arrivait à débloquer sans connaitre le mot de passe, ce n’est plus le cas.

Idem pour le contrôle du temps passé. Si avant même avec code PIN, l’enfant appuyait sur l’appli désirait, celle ci s’installait quand même, dorénavant l’enfant ne peut plus accéder à l’appli. Il faut un code PIN.

La mise à jour rend nettement plus efficace le contrôle parental. Ouf j’ai l’esprit un peu plus tranquille.

7. La TV

La TV c’est compliqué, je n’ai pas encore trouvé. J’ai une connecté mais franchement je cherche encore le contrôle parental.

8. Mon fournisseur d’accès

Perso j’ai regardé chez mon fournisseur d’accès « free » et notamment sur l’interface « Freebox os« . On a tenté de coupé internet. Il faut encore l’améliorer car il n’a pas fonctionné automatiquement.

9. Les réseaux sociaux

Les enfants ne devraient pas par principe de compte sur un réseau social avant ses 13 ans mais il faut savoir que Youtube est un réseau social comme Skype ou Discord (elle gère déjà des groupes) ou Hangoust (sic … logiciel qu’elle utilise pour discuter et jouer ou s’informer). Par contre je n’accepte pas Facebook, Twitter, ou Snapchat pour l’instant.

J’essaye de voir si rien de génant arrive (historique, visionnement des images partagées, etc…).

Si vous souhaitez aller plus loin et être dans la prévention des écrans et de ses dangers, n’hésitez pas à visiter les sites :

Une liste des ouvrages utiles : « Lâche ton écran »

 *MAJ le 23.10.2019 sur la partie « APPLE«