Bonjour,

Faire l’école à la maison ou l’instruction en famille à un enfant ayant d’un handicap comme pour mon fils autiste est un choix possible et légal. (Art. L 131-1 et L 131-2 du code de l’éducation)

Je lis beaucoup de mamans, sur les réseaux sociaux, qui se battent  avec les différentes administrations avec le message « Je veux ou je souhaite mon enfant va dans une école classique comme les autres« . Parfois elles se retrouvent à la maison car l’AVS a démissionné(e) ou n’était pas présent(e) le jour de la rentrée et l’enseignant et l’école ne veulent pas de votre enfant dans la classe sans cette aide. Démunie, vous ne trouvez pas cela normale et vous alertez les médias, les associations…. Parfois c’est même une orientation type IME ou ULISS qui est imposé et là idem, manque de place, la liste d’attente est longue.

Et si finalement l’école à la maison est une solution pour vous ? Est-ce possible ? 

Quoi ? Je vous propose une autre solution.

Devenir le parent instructeur de votre enfant.

De souffler avec les différentes administrations pour avoir une AVS à temps plein par exemple. C’est totalement possible et c’est sous déclaration. Raz le bol de vous battre avec l’équipe enseignante ? La MDPH qui refuse l’orientation choisie ?  Pas de place d’un établissement médico-social ? De toute façon vous êtes bloqué à domicile soit à temps pleins ou à temps partiels. Pourquoi ne pas envisager cette solution ? L’école ne répondra pas à vos besoins par miracle du jour au lendemain. D’ailleurs qu’apporte-t-elle comme solution réelle l’école ? La sociabilisation ? Des copains ? Croyez-moi on peut se faire des copains, pas uniquement à l’école mais partout pour votre enfant. Bon ok, on va le voir plus bas que inscrire son enfant ayant un handicap dans un club de loisirs relève parfois là aussi du parcours du combattant.

Mais n’empêche l’instruction en famille pour des enfants qui pensent différemment reste une opportunité possible et totalement adapté :

_ Respecter son rythme

_ Trouver des apprentissages adaptées

_ Respecter sa personnalité (cela veut dire accepter son handicap pleinement, accepter que votre enfant ne pense pas comme vous mais différemment et à l’école on demande aux enfants de penser tous pareils. Donc n’attendez pas de changement de la part de l’école car l’école demande qu’une chose : soit votre enfant s’adapte comme tous les enfants, soit ce n’est pas possible). Donc essayer de faire rentrer un carré dans un cercle, cela va être compliqué. En essayant de vouloir absolument le mettre à l’école, vous demandez à votre enfant qui pense autrement et qui fait partie de sa personnalité, d’oublier ce point pour qu’il pense comme tous le monde. Mais on demande à votre enfant de devenir autonome, pas d’adopter une pensée unique et d’oublier sa personnalité.

Vous vous dites, est-ce que j’en suis vraiment capable ? 

J’ai un enfant diagnostiqué autiste, de haut niveau (pas Asperger), avant même son diagnostic, nous avions commencé l’école à la maison dès sa 1ère année de maternelle. Il avait 6 mois, dans le privé, en TPS, mais impossible de s’adapter et surtout l’école ne voulait pas s’adapter.

Je suis capable de suivre mon fils même si je vous ne cache pas que parfois ce n’est pas simple avec le trouble du langage et de son comportement car c’est aussi vivre avec ses crises, ses refus.

Qu’est-ce que cela a apporté à mon fils d’apprendre à la maison (depuis 2014) ?

Mon fils a évolué de façon considérable et particulièrement ces derniers mois. Je ne lui donne aucun enseignement particulier car il est encore de niveau maternelle. Nous faisons quelques cahiers pour aborder l’écriture, le calcul et la lecture mais souvent cela vient de lui même. Oui mon fils est unschooling, apprentissage autonome et autiste. Je l’amène également vers des apprentissages Montessori car il vient de rentrer en âge d’instruction obligatoire. Donc je l’amène vers des apprentissages formels comme pour sa sœur aînée qui elle ne souffre d’aucun handicap. (J’ai le nécessaire à domicile).

Au niveau gestion de temps et planning, mon fils va dans un hôpital de jour spécialisé pour l’autisme particulièrement. Ils accueillent des enfants ayant un autre trouble comme l’hyper activité, mais les 3/4 sont atteints du TSA à divers degrés.

Il n’y va pas tous les jours mais uniquement quelques heures par semaine. Idem pour les rendez-vous avec l’orthophoniste, cela est plus facile pour l’heure et le jour.

Toutes les personnes qui suivent mon fils dans son handicap, l’école à la maison lui permet de se développer beaucoup mieux. Les personnes qui ne le connaissent pas mais connaissent des enfants autistes sont impressionnées par l’attitude de mon fils.

Les progrès depuis qu’il fait l’école à la maison et son diagnostic posé :

  • Il échange et répond à quelques questions. Pas encore automatique mais cela vient petit à petit.
  • Son langage c’est beaucoup amélioré.
  • Il est plus posé et plus concentré.
  • Il est curieux et n’hésite pas de lui même à regarder des vidéos style « Il était une fois l’homme » par exemple.
  • Il a une grande facilité d’adaptation et devient autonome très vite (habillage, mettre ses chaussures, propreté, se laver…)
  • Une nette diminution des crises.
  • Il développe une confiance en lui et essayer d’aller vers les autres.

Des études scientifiques ont démontré que si un enfant apprend à son rythme, son développement est spectaculaire. Si nous répondons à son besoin lors de périodes sensibles d’apprentissages, l’enfant apprend rapidement. Je pense que cela correspond à tout les enfants et peu importe s’ils ont un handicap ou pas. A l’école, vous remarquerez que l’enfant doit se mouler. L’enseignant non formé, n’attendra pas forcément que l’enfant soit curieux ou prêt. Non c’est à l’enfant de se mouler à la demande de l’enseignant. A la maison, l’avantage c’est que l’enfant n’a pas à se mouler à des apprentissages pré-définies, c’est vous qui pourrez vous adapter à lui. Bien sûr dans certains handicaps, il faut stimuler souvent dans la journée mais votre enfant pourra souffler entre deux et vraiment vous verrez avec le temps, les bienfaits de l’école à la maison. De plus avec un accompagnement éducatif bienveillant. Votre enfant aura envie de se surpasser.

Fait-il des loisirs ? 

Malgré la loi du 11 février 2005, sur le plan budgétaire et financier, les vannes ne sont pas ouverts et les loisirs, en tout cas dans mon secteur ne sont pas ouverts pour la formation des animateurs. Jusqu’à présent il fait de la Babygym avec son papa (accompagnateur), dès septembre c’est un abonnement familial piscine que nous allons prendre pour lui apprendre à nager. Si un club propose l’accompagnement handicap. Les pongiste, c’est à dire le Ping Pong, quand je l’ai dit à la pédopsychiatre, elle a rigolé avec moi, car la balle qui tape en permanence la table…. Cela peut mettre en crise un autiste…

C’est vrai que le côté sociabilisation, surtout avec l’autisme par exemple. On ne va pas s’attendre à des miracles. La conscience de l’autre est déjà un des symptômes de l’autisme mais le meilleur moyen si le secteur le permet, de rencontrer des familles « nonscos ». Si votre enfant est hyper actif, avec des comportements bizarres, cela ne va pas aider non plus pour qu’il intègre des structures. Je suis dans ce cas là. Mais le chemin est long sur ce plan et les associations se bagarrent pour que les enfants ayant différents troubles handicapants puissent intégrer différentes structures et notamment l’école. Quoique chez moi , ce n’est pas une priorité, l’école. La priorité est de trouver du personnels qualifiés et formés !

Et ceci est valable pour des enfants qui ont des dys ou même de phobie scolaire.

Aurez-vous des aides financières ? 

Le fait d’instruire votre enfant à domicile, ne vous coupe pas des aides financières. Vous aurez toujours l’ALD et la reconnaissance MDPH. Par contre le besoin d’une AVS ? Non plus du tout utile. Vous vous adapterez facilement. Idem pour certaines prestations familiales. Elles sont maintenues selon les conditions d’attribution à chaque prestation.

Vous pouvez opter pour le CNED adapté ou réglementé (mais sous conditions d’acceptation CDAPH) ou SESSAD. Mais c’est sous acceptation, dossier administratif long et fastidieux, à renouveler annuellement.

Nous on a choisi aucun organisme d’enseignement à distance, nous choisissons la liberté.

Envie de vous lancer dans l’aventure ?

Avant de vous lancer, à moins comme la majorité des familles, parfois devant le fait accompli, de prendre un temps de réflexion avant de vous lancer dans l’aventure.

  • Etes-vous prêts à sacrifier un salaire ? Même sans cela, il y a des solutions mais cela demandera des sacrifices également. Quoique vous êtes déjà dans le sacrifice.

 

  • Avez-vous l’accord de l’autre personne qui a autorité parentale sur l’enfant ? Séparé ou divorcé, vous aurez besoin de l’accord écrit de l’autre personne qui a toujours à moins du contraire par décision de justice, un droit de regard sur l’éducation de votre enfant.

 

  • Comment envisagez-vous les apprentissages ? Avec cours par correspondance ou pas ? L’article L 111-2 du code de l’éducation n’impose aucunement l’inscription dans un organisme d’enseignement à distance. Vous pouvez prendre des manuels et aviser selon le rythme d’apprentissage et de progression de votre enfant.

 

  • Apprendre vos droits et devoirs au niveau de la législation ? Il faut savoir que durant la période d’instruction obligatoire de l’enfant, vous devrez le déclarer annuellement à la mairie et à l’académie (idem avec OED/CPC privés) sauf si vous faites la démarche pour le CNED réglementé.  Vous aurez en retour des contrôles venant de l’Etat dans le cadre du suivi de l’enfant. L’instruction à domicile des enfants est très réglementé en France.
    • Vous n’avez pas de motif particulier pour vous lancer dans l’école à la maison / instruction à domicile, c’est un droit fondamental et constitutionnel aux parents d’instruire leurs enfants à domicile.
    • Vous n’avez pas besoin d’autorisation puisque c’est par déclaration (sauf pour le CNED réglementé)
    • Vous pouvez vous lancer à tout moment dans l’année.
    • Aucune obligation de prendre des cours par correspondance, vous êtes libres de votre pédagogie.
    • Aucune obligation d’avoir des horaires de travail précis. L’école à la maison ne veut pas dire imiter l’école absolument ! C’est méconnaître les parents faisant du formel sur ce point.
    • Vous pouvez continuer les réunions pluridisciplinaires avec l’équipe soignante de votre enfant, et dorénavant l’interlocuteur principal en matière d’éducation mais surtout d’instruction cela sera vous et non l’équipe enseignante avec le chef d’établissement. Conseil : Rappelez leurs vos droits et qu’ils ne peuvent s’y opposer ! En cas de menace (ce qui malheureusement arrive), de lancer un CRIP et de vous retirer la garde de votre enfant pour maltraitance, ils devront se justifier sinon cela sera considérer comme un abus. Pourquoi cela arrive ? La méconnaissance totale par ces personnes de l’instruction à domicile, sans être informer plus que cela. Pour eux, l’école est le seul lieu qui socialise et les parents sont incapables d’instruire leurs enfants. Le manque d’ouverture d’esprit est malheureux mais heureusement l’école à la maison se fait connaitre de plus en plus, donc cela devient rare, ce genre de menace.  C’est pour cela qu’un petit courrier pour prévenir d’un changement dans le cadre de l’instruction de votre enfant avec des textes législatifs à l’appui est toujours mieux en plus des déclarations auprès des autorités de l’Etat. (Chef d’établissement + au médecin responsable de votre enfant (pédopsychiatre en HJ) par ex.). Vous trouverez des lettres types dans mon menu. Maintenant dans la grande majoritée des cas, cela se passe très bien avec une simple information orale.

 

Si vous avez besoin d’échanger, d’information supplémentaire, vous pouvez me contacter par mail ou par le formulaire « Contactez-moi ici« .

Vous pouvez aussi rejoindre mon groupe Facebook :

Bannière handicap et IEF

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s